Mes Alliances Créatives (1/4) – Entretien avec Roxane Edouard

Fascinante visiteuse, froufroutant visiteur, fabuleuse pousse de séquoia,

En ce mois de mars, j’entame avec le plus vif plaisir une série de quatre articles autour d’un sujet qui me tient tout particulièrement à cœur, celui des Alliances Créatives.

On dit bien souvent que l’écriture est un acte solitaire. C’est vrai… mais pas que. C’est aussi une pratique qui donne lieu à des rencontres enrichissantes et nécessaires : compagnons auteurs et autrices, bêta-lectrices, relecteurs, illustratrices, éditeurs, lecteurs, lectrices… les interlocuteurs sont nombreux et les échanges autour des textes permettent à celles et ceux qui écrivent de progresser, de se former, d’éliminer leurs darlings (pan !), d’améliorer leurs techniques narratives, et bien d’autres choses encore ; au final, d’augmenter la qualité de leurs histoires.

Mais au-delà de ces échanges littéraires instructifs, encourageants et délicieux, on peut aussi nouer de formidables collaborations créatives.

Je m’intéresse ici aux collaborations créatives sur le long terme (c’est ce que je choisis d’appeler les Alliances Créatives) : par exemple, s’engager dans un projet à quatre mains ; inviter d’autres créateurs à s’emparer de l’univers qu’on a bâti pour le cuisiner à leur sauce (approche transmédia) ; ou encore construire des partenariats avec des acteurs du monde créatif.

Un anneau pour les amener tous… Ah non, zut, c’est pas la bonne référence Source

J’ai la joie de développer depuis plusieurs années de merveilleuses Alliances Créatives dont je vais vous parler plus en détail au fil de ces quatre articles. Ce sera également l’occasion de vous en dire plus sur certains projets qui bouillonnent en coulisses.

Commençons par le commencement.

À la fondation de toute Alliance Créative…

Si je devais définir trois aspects fondateurs à l’origine de mes propres Alliances, ce serait à n’en pas douter l’alchimie, l’admiration et la confiance.

L’alchimie

La première étape est toujours celle du coup de cœur, intuitif et profond, envers la personne avec qui je scellerai par la suite une Alliance Créative. Beaucoup de choses invisibles (et parfois même déjà visibles) se tissent dans le moment de la rencontre. C’est l’aspect le plus inexplicable (orné d’une goutte d’absolu) de ces Alliances : cet élan du cœur et de l’instinct ou se mêlent les sentiments d’évidence, d’empathie et d’admiration.

Exemple d’un élan alchimique multicolore – Source

L’admiration

Pour qu’une Alliance Créative (sur le long terme ; les projets plus courts n’ont pas les mêmes exigences) fonctionne, il me parait souhaitable d’admirer (voire d’être totalement fan) de la personne avec qui l’on espère pactiser. Ce sentiment d’appréciation touche tout autant à la personnalité de cet autre créateur (vous allez, après tout, passer beaucoup de temps à travailler ensemble) qu’à sa démarche, ses talents et sa vision créative.

Imaginez confier votre roman à un illustrateur dont vous n’aimez que très moyennement le travail, vous risquez fort d’être déçu par son apport final à votre œuvre, vous vous sentirez tendu dans le dialogue qui s’en suivra, et même en proie à une forme de détresse de ne pas « sentir » l’état d’esprit de votre création respecté.

Si vous êtes méga-top-giga-fan de votre futur co-créateur, vous pouvez parier sur un pic de joie monumental à voir votre travail sublimé par ce talent qui vous touche déjà si fort en amont.

La confiance

Oui, cela peut paraitre basique, mais il faut sceller son Alliance sous les ailes de la confiance. Confiance dans l’engagement de votre collaborateur ou de votre collaboratrice au sein de votre œuvre commune ; confiance que vos énergies trouveront ensemble l’accord le plus juste ; confiance dans les bonnes intentions de la personne à chaque étape du processus ; confiance dans votre intuition qui vous a réunis pour faire un long chemin, main dans la main.

Admirez donc la démarche de ce pingouin, certainement le pingouin le plus confiant du monde – Photo de Jean van der Meulen provenant de Pexels

Voilà pour la théorie, passons à l’approche concrète !

Mes Alliances Créatives – Roxane Edouard

Je scelle ma première Alliance en décembre 2017 lorsque je signe avec mon agente, Roxane Edouard, afin qu’elle représente l’ensemble de ma création littéraire dans les années à venir.

Sceller sa première Alliance Créative Source

J’ai rencontré Roxane à la fin de l’année 2016 à l’occasion d’une intervention sur son métier d’agente littéraire auprès d’un public d’auteurs et d’autrices.

Parce que je participais au comité d’organisation de cette rencontre, j’ai l’opportunité de déjeuner avec elle et les autres organisateurs en amont. Au moment du dessert, je suis déjà totalement séduite par ce que Roxane dégage d’énergie, de passion, d’humanité et d’intelligence.

Puis vient l’intervention en elle-même. Ses ambitions et sa vision du métier d’agent me plaisent énormément : Roxane souhaite privilégier une relation personnelle d’accompagnement du créateur et de la créatrice bien au-delà de l’aspect contractuel ; s’engager sur la construction d’une carrière et donc dans une relation de travail sur le long terme ; elle porte une attention accrue aux voix et aux thématiques qu’elle accepte de représenter ; et donne la part belle à son intuition, suit ses coups de cœurs et les signes que l’Univers sème sur son passage.

Autant te dire, chère pousse de séquoia, qu’à l’issue de cette rencontre, j’étais aussi cuite qu’une patate douce oubliée dans un coin de Sahara. Et je savais, avec une certitude pas tout à fait rationnelle, que je voulais absolument, si possible, mais pourvu que ce soit possible, travailler avec Roxane.

Aussi cuite que Calcifer après ma rencontre avec Roxane – Le château ambulant, Miyasaki – Source

Moi qui avait tendance à procrastiner devant la perspective d’envoyer mes textes en recherche éditoriale, cette fois-ci, je n’ai pas procrastiné du tout. Le soir même, j’envoyais un dossier de candidature à Roxane pour lui présenter mes écrits et lui dire combien j’aimerais collaborer avec elle. S’en sont suivis plusieurs échanges d’emails agrémentés de discussions approfondies. C’est au final en lisant l’ancienne version du tome 1 de Nomorgames que Roxane m’a proposé de me représenter : ce moment restera pour moi celui du fameux premier Oui et un tournant dans ma manière de considérer mon activité d’autrice et mes perspectives professionnelles.

Au cours des quatre années qui ont suivi, Roxane m’a fait retravailler, encore et encore, les trois tomes de la trilogie de Nomorgames. J’ai beaucoup appris de son regard et de nos échanges. Elle m’a aidé à explorer, puis à doser le registre de langage spécifique à ce projet, elle m’a fait rédiger noir sur blanc les 30 articles de la Constitution de Nomorgames. Elle a relu le tome 1 au moins quatre fois sur quatre versions différentes. En 2021, nous avons déclaré le travail sur la trilogie terminé et celle-ci est partie en recherche éditoriale. Depuis, nous travaillons ensemble sur mes autres romans et de nombreux projets à venir.

Entretien avec Roxane Edouard

Roxane Edouard

Ma chère Roxane, bonjour et merci de prendre le temps de participer à cet entretien. Plongeons dans le vif du sujet. Si tu devais répondre en quelques phrases à la question « Qui es-tu ? », que nous en dirais-tu ?

Tout d’abord ma chère Siècle, merci de me permettre de participer à cette série d’entretiens. J’étais toute surprise quand tu me l’as proposé et j’en suis ravie !

Qui suis-je ? Je suis agente littéraire, maman de deux petits monstres, passionnée de lectures en tout genre, amoureuse de mon amoureux, vegan, scorpion, un peu accro au sport et beaucoup au beurre de cacahuètes.

Comment conçois-tu la créativité, la création, l’acte de créer ?

N’étant pas créatrice moi-même, j’observe tout cela d’un point de vue externe. A mon sens, il y a autant de façon de créer que de créateurs.rices et/ou de projets, mais le point commun que je vois parmi tous.tes les auteurs.rices avec lesquels.lles j’ai la chance de travailler est que peu importe le contexte et les circonstances, ils.elles ne peuvent pas arrêter de créer. C’est indispensable, compulsif et incontrôlable. Ça doit sortir si je puis dire 😊

Pourrais-tu nous en dire un peu plus sur ton métier, tes ambitions, ta vision du monde créatif et la manière dont tu souhaites y participer ?

Mon rôle est d’accompagner et d’aider les auteurs.rices à mettre un peu d’ordre dans ce processus créatif qui peut être chaotique parfois. Je suis là pour discuter stratégie de carrière, lire, relire et encore relire, encourager, échanger, négocier bien sûr et m’occuper de tout l’aspect contractuel et administratif mais au final, ce n’est qu’une partie du travail, une partie cruciale bien sûr mais loin d’être l’intégralité de mon rôle. Surtout, je dois m’adapter. Chaque auteur.rice est différent.e, n’a pas les mêmes attentes ou les mêmes besoins. C’est un peu un exercice d’équilibriste, on cherche le bon dosage. On veut être là pour tout le monde tout le temps, mais le temps n’est pas infini. Il faut toujours faire des choix.

Mon objectif premier a toujours été que les auteurs.rices francophones bénéficient des mêmes opportunités que les auteurs.rices anglosaxons.nes. Je travaille avec des auteurs.rices francophones depuis 2015. Sept ans, c’est très peu à l’échelle d’une carrière et de l’édition. Je ne suis qu’au tout début de ce que je souhaite réaliser..

Je m’intéresse particulièrement aux profils atypiques, aux voix qu’on entend peu ou pas, aux projets qui ne rentrent pas toujours dans des cases – bien sûr, je me laisse aussi guider par mes goûts qui sont assez éclectiques je dois dire. Je peux passer des heures à binger des séries sur Webtoon comme je peux me perdre dans le dernier Goncourt. Il ne devrait pas y avoir de hiérarchie en lecture.

Pour quelles raisons, à ton avis, avons-nous forgé notre Alliance Créative ?

Eh bien, toi et moi, c’était une rencontre comme il y en a peu et comme je les aime. Je savais que je voulais travailler avec toi, même si on a mis quelques temps à trouver le bon projet par lequel commencer. Ce n’est pas normalement comme cela que les choses se passent. Habituellement, je reçois un projet et si ce dernier me plait, je contacte l’auteur.rice. Nous avons fait les choses à l’envers mais cela fait écho à ce que je disais plus haut, il faut être flexible et s’adapter. Parfois, de belles surprises sont au rendez-vous !

Comment envisages-tu notre collaboration dans les années à venir ?

Je m’attends à tout 😊 Je sais que tu vas continuer de produire des projets atypiques, très différents les uns des autres, sur des supports divers et variés, et qui nécessiteront que j’élargisse constamment mon réseau. Et c’est très bien ! On grandit ensemble toi et moi et c’est très stimulant, pour moi en tout cas !

Je nous imagine grandir ensemble à la mode piou, c’est émouvant – Source

Quelles sont les énergies, les actions et les directions que tu souhaites nourrir dans ta vie en cette année 2022 ?

J’ai passé un an en congé maternité à réfléchir, à affiner une vision de mon projet pour les auteurs.rices francophones. Je suis donc très impatiente mais je sais aussi que tout cela va prendre du temps et que certains éléments ne vont se débloquer que lorsque j’aurais trouvé les bons interlocuteurs.rices. Donc je dirais : patience, foi et équilibre. Les choses vont se faire au rythme ou elles doivent se faire et ce ne sera jamais aussi rapide que je le souhaite. Je donne l’impulsion mais je ne peux pas tout contrôler et c’est tant mieux !

Mille merci pour tes réponses, ma chère Roxane !

Fascinante visiteuse, froufroutant visiteur, fabuleuse pousse de séquoia, on se retrouve la semaine prochaine pour un deuxième article sur les Alliances Créatives. D’ici là, puisses-tu grignoter un morceau de ciel bleu à l’heure du goûter.

Lumière sur ta journée !

Siècle

2 commentaires sur “Mes Alliances Créatives (1/4) – Entretien avec Roxane Edouard

  1. Aemarielle dit :

    Tellement hâte de voir ce que votre complicité va donner ! Bravo à toutes les deux.

Répondre à Siècle Vaëlban Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.