Mes Alliances Créatives (4/4) – Entretien avec N

Téméraire visiteur, tourbillonnante visiteuse, tendre pousse de séquoia, nous voilà réunis, une fois encore.

En cette dernière semaine de mars, j’ai la joie de poster sur ce blog mon quatrième et ultime article consacré aux Alliances Créatives.

Je m’intéresse dans ces articles aux collaborations créatives sur le long terme (c’est ce que je choisis d’appeler les Alliances Créatives) : par exemple, s’engager dans un projet à quatre mains ; inviter d’autres créateurs à s’emparer de l’univers qu’on a bâti pour le cuisiner à leur sauce (approche transmédia) ; ou encore construire des partenariats avec des acteurs du monde créatif.

La semaine précédente, je partageais avec vous les ingrédients qui nourrissent, à mon sens, une Alliance Créative : la qualité de présence ; la capacité à se renouveler ; l’enthousiasme, et je me réjouissais de ma collaboration avec la talentueuse musicienne Odonate.

Je poursuis aujourd’hui en examinant les gains indubitables que l’on récolte au long cours d’une Alliance. Et je termine cette série d’articles aussi joliment que je l’ai commencée en vous présentant l’incomparable N, ma complice de longue date, écrivaine à l’imagination aussi débridée que la mienne avec qui je concocte un délicieux roman à quatre mains.

https://cdn.pixabay.com/photo/2015/07/27/20/16/book-863418_1280.jpg
Concocter un délicieux roman à quatre mains – Source

Les gains et les fruits de nos Alliances Créatives…

Les gains et les fruits des Alliances Créatives sont bien évidemment aussi variés que chaque Alliance est unique de par son alchimie spécifique et les personnes qui y participent. Cependant, on peut identifier des fruits récurrents, quelle que soit la collaboration en jeu. En voici trois : l’expansion du projet par la multiplication des talents ; l’apprentissage ; la joie partagée.

L’expansion du projet par la multiplication des talents

C’est quoi ce drôle de truc ? Eh bien, la multiplication des talents, c’est la résultante d’une forme d’alchimie où 1 + 1 ne font pas 2, mais 3, et où l’association du rouge et du jaune génère une flamboyante nouvelle couleur. Poursuivons un instant cette analogie des couleurs : si mon style et mes capacités d’écriture appartiennent au prisme rouge, je peux explorer la multitude des nuances carmines, écarlates, rubis ou pourpres qui caractérisent mon savoir-faire d’autrice. Mais si je collabore avec une experte en jaune, notre œuvre commune bénéficiera, en plus de ma palette rouge, de toute la palette des jaunes et, de surcroit, d’une belle palette orangée.

Au final, je crée, je développe un projet qui, en raison de la présence de l’autre, est à la fois le mien et à la fois bien différent de ce que je produirais seule. C’est la puissance de l’altérité et des mélanges à laquelle je touche au bout de mon Alliance, et c’est une expérience absolument fascinante !

Nombres, Math, Compte, Chiffres, Chiffre, Une Addition
La multiplication des talents – Source

L’apprentissage

Bien entendu, j’apprends beaucoup de ce que l’autre (dans la sphère créative, mais pas que) maîtrise et que je ne connais pas. Je développe également à son contact des qualités de médiation, d’écoute et de compromis, d’affirmation de moi et d’introspection de ma méthode créative. Je mets en mots une démarche que je n’ai d’ordinaire pas besoin de conceptualiser à voix haute. Je gagne de nouveaux outils. À travers le regard constant de mon partenaire créatif sur notre travail, je progresse, j’affine mes techniques.

Il y a mille façons d’apprendre au travers d’une Alliance Créative.

La joie du partage

Eh oui… Ne pas négliger la joie quotidienne, petite ou grande, que l’on peut ressentir lors des échanges créatifs. Dans le cadre d’une Alliance, je ne parle pas de mon projet à mon camarade auteur ou à ma collègue autrice, et je n’écoute pas l’autre me parler du sien (même si c’est là aussi une très chouette expérience). Non, nous conversons à bâtons rompus de notre projet, nous nous épaulons durant les coups de mou, nous savourons les victoires ensemble ; nous partageons un territoire magique, source de motivation et de carburant pour toutes nos pratiques créatives.

Et c’est bien en raison de cette émulation commune si savoureuse que j’ai passé mon Alliance Créative avec N, mon Neurone jumeau maléfique.

Gens, Saut, Silhouette, Grouper, Masculin, Femme
La joie des Alliances Créatives – Source

Mes Alliances Créatives – N

J’ai le grand plaisir de connaître N depuis l’an 2012… une dizaine d’années au moment où j’écris ces lignes – le temps passe. Nous nous sommes rencontrées sur le forum d’écriture CoCyclics au sein duquel nous nous sommes toutes deux beaucoup investies.

En matière de créativité, nous avons en commun un terrain d’imaginaire aux accents cocasses, farfelus et légèrement épiques. Cerise sur le gâteau, nos différences de fonctionnement et de personnalités s’accordent et se complémentent. Ensemble, nous avons co-administré, fomenté, créé et géré des événements, tout cela sur fond d’humour constant, agrémenté de longues discussions passionnantes.

En 2015, nous nous lançons dans un projet d’écriture à quatre mains, alors affublé du nom de code « Zébulon ». À la différence de mes autres collaborations créatives, N et moi partageons le même terrain de création, celui de l’écriture. Cela signifie que toutes les étapes de notre projet, que ce soit celle de la conceptualisation de l’univers, celle du premier jet, de la relecture des chapitres ou bien des corrections, sont partagées. Il y a un travail d’osmose à réaliser pour entrefiler nos fibres créatives et former un tout cohérent. Un défi inspirant !

Inspirées comme une poignée d’origamis volants ! – Les Voeux Sorciers – Logo par ©Aemarielle

Nous prenons un immense plaisir à concocter notre univers. Là où je saute sur la première inspiration bariolée qui se présente, N conçoit méticuleusement les moindres détails pragmatiques de notre système politique ; là où je m’intéresse aux effets psychédéliques d’une drogue locale, elle mène son armée de soldats à la bataille. Nous nous répartissons les chapitres à écrire et les personnages narrateurs. Nous écrivons le début de l’histoire… mais le temps et le monde extérieur s’en mêlent. Au final, en 2016, puis en 2017, nous choisissons de mettre notre projet en pause pour le reprendre plus tard.

Plus tard, ce sera l’été 2021 où nous passons dix jours ensemble durant lesquels nous décidons de remettre notre « Zébulon » sur la table, de revoir le synopsis, de rediscuter la psychologie des personnages, d’établir un planning de travail. Bref, nous fondons notre Alliance Créative à ce moment-là et notre roman prend son titre véritable. C’est la naissance des Vœux Sorciers dont vous pouvez découvrir la fiche de présentation sur mon site en cliquant sur ce lien.

Nous écrirons nos Vœux Sorciers sur des années. À travers ce projet, nous privilégions non pas la rapidité d’exécution, mais le plaisir de créer ensemble, la joie des échanges et la qualité du texte final à cuisiner, petit à petit, en plusieurs couches successives de travail. Un projet de longue haleine en perspective !

Entretien avec N

La manière dont la plupart des gens imaginent mon Neurone jumeau maléfique

Mes salutations, cher Neurone, me voilà toute ébouriffée à la perspective de terminer ma série d’articles à tes côtés. Si tu devais répondre en quelques phrases à la question « Qui es-tu ? », que nous en dirais-tu ?

J’ai la joie et l’honneur de n’être personne. C’est une grande source de liberté.

Il faut croire cependant que je ne laisse pas une impression très mystérieuse aux gens si j’en crois ce GRAND POULET JAUNE juste au-dessus. Quand tu m’as dit avoir l’avatar parfait dans ta réserve et que j’ai demandé, fort naïvement, à le voir, je ne m’attendais pas exactement à ça. Du coup je l’ai partagé à une bonne demi-douzaine de personnes qui ont tous applaudi très fort cette trouvaille.

Face à ce plébiscite malvenu, j’en conclus que je suis aussi un grand poulet jaune à l’air complètement dingue. Je profite donc de cet article pour te remercier, chère Siècle, de m’aider ainsi sur le long et tortueux chemin de mon identité. J’étais loin de me douter de tout ce que j’y trouverais.

Comment conçois-tu la créativité, la création, l’acte de créer ?

Créer, c’est venir se réchauffer à l’étincelle de la vie, nourrir son âme, donner un sens au monde et lui conférer sa magie.

Pourrais-tu nous en dire un peu plus sur ton métier, tes ambitions, ta vision du monde créatif et la manière dont tu souhaites y participer ?

J’écris pour partager des intérêts, des histoires qui se sont déversées en moi, des idées qui s’y sont cristallisées. J’écris pour résonner auprès d’autres âmes, tout comme certains livres ont infusé leur essence en moi et font désormais partie de qui je suis.

Je sais, ce n’est pas la réponse attendue d’un grand poulet jaune, moi aussi je suis déçue.

Pour quelles raisons, à ton avis, avons-nous forgé notre Alliance Créative ?

C’est une joie particulière de rencontrer quelqu’un avec qui son imaginaire, cette chose si personnelle, si intime, s’accorde suffisamment pour se déployer de concert et produire plein d’idées filantes. Or toutes ces petites étincelles créatives sont beaucoup trop tentantes pour les laisser s’enfuir ! Forger une Alliance Créative est donc une excellente façon d’attraper la plus scintillante d’entre elles pour la partager à de futurs lecteurs.

Je tiens d’ailleurs à te remercier, chère Siècle, d’avoir permis notre Alliance. J’ai beaucoup d’admiration pour ton approche extrêmement rigoureuse de l’écriture et en même temps très ouverte à l’inspiration, très respectueuse de ce que représente la Muse avec un grand et beau M.

Plus prosaïquement, c’est amusant que tu parles du fait que nous ayons en commun un « imaginaire aux accents cocasse », car oui il est présent… et pourtant je n’écris rien qui n’aille dans ce sens pour le moment. Même en collaborant avec toi, j’ai trouvé le moyen de prendre la voix du personnage le moins déluré de notre histoire commune, c’est dire !

J’en profite pour glisser que l’Adelphité des Poulets Sérieux (APS) recrute de nouveaux membres. Si vous aussi, outre la cuisse galbée, vous avez la plume ébouriffée et assassine, rejoignez-nous.

Comment envisages-tu notre collaboration dans les années à venir ?

Laborieuse. Dans le sens long et plein de labeur. Écrire un projet à 4 mains en parallèle de nos projets principaux et avec des vies déjà bien chargées est un jeu d’équilibre permanent. Mais cela me fait plaisir d’inscrire cette collaboration sur la durée. Quant à la suite, que nous chassions à nouveau des étincelles ensemble ou indépendamment de notre côté, cela n’empêchera pas de nous soutenir mutuellement. Je ne me fais aucun souci.

Pour conclure, nous avons forgé une Alliance Créative pour attraper une étincelle créative particulièrement maligne avec nos filets à papillons. Cela me semble être un bon résumé de la situation.

Quelles sont les énergies, les actions et les directions que tu souhaites nourrir dans ta vie en cette année 2022 ?

Pour 2022, c’est un recentrage qui s’impose. J’œuvre à replacer l’écriture au centre de ma vie, peu importe la fatigue certains jours ou les obligations de la société. C’est un combat de tous les instants, mais un combat qui nourrit, qui apporte du sens, qui rééquilibre. C’est, une fois au cœur du maelström, retrouver son compas.

La création comme compas au milieu du maelström, j’aime beaucoup cette image. Cher Neurone, je te remercie de tes réponses et me réjouis de contribuer à ton honorable réputation de Grand Poulet Jaune.

Téméraire visiteur, tourbillonnante visiteuse, tendre pousse de séquoia, nous voici à la fin de ce quatrième et ultime article consacré aux Alliances Créatives. Je ne manquerai pas de reparler ici-même des avancées de tous ces projets partagés avec Roxane, Anouck, Odonate et N lorsque le temps sera venu. D’ici là, puisses-tu dévorer des milliers d’étincelles créatives à toutes les saisons de l’année !

Lumière sur ta journée !

Siècle

2 commentaires sur “Mes Alliances Créatives (4/4) – Entretien avec N

  1. Oh, j’ai adoré votre échange, si drolatique et touchant à la fois.
    J’en profite pour faire la bise à Nankin, dont je n’oublierai jamais les excellentissimes discours en Convention.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.